Acheter sa voiture en ligne

Partager

Partager

Partager

Acheter sa voiture en ligne; effet de mode ou réelle tendance ?

Article rédigé par Romain - 25 août 2022 16:28

Acheter sa voiture en ligne; effet de mode ou réelle tendance ?

Acheter une voiture en 2022 n’est plus la même démarche qu’il y a quelques années. La digitalisation prend de plus en plus d’importance dans le secteur de l’automobile. Selon une étude menée par C-Ways, un acheteur sur trois (33%) déclare être prêt à acheter son prochain véhicule intégralement en ligne. Il est certain que la digitalisation du secteur de l’automobile s’est accélérée en 2020 lors de la crise du COVID 19. Les actes d’achats sur internet ayant considérablement augmenté durant cette période, il en va de même en ce qui concerne l’automobile.

Il est intéressant de constater que la plupart des acheteurs s’informent d’abord via les moteurs de recherche, les vidéos en ligne et les sites d’avis automobile, avant de se rendre sur les sites internet des marques ou des concessionnaires. La confiance sur internet est donc plus grande envers les communautés d’automobilistes qu’envers les marques.

Quelques chiffres clés de la digitalisation dans le milieu de l’automobile en 2020 :

- 54% des acheteurs de véhicules neufs ont configuré leur véhicule sur internet

- 29% des acheteurs ont effectué une étape de l’acte d’achat sur internet

- Un acheteur sur trois se déclare prêt à acheter son véhicule 100% en ligne

- Les contrats de leasing représentent 42% des ventes de véhicules neufs

Digitalisation et propriété.

Le secteur de l’automobile suit les tendances actuelles de digitalisation et de notion de propriété. Il est de plus en plus courant d’avoir recours à la location de biens, notamment en ce qui concerne des postes de dépenses élevées, comme le logement et la mobilité. Face à la hausse des prix des véhicules neufs et d’occasion, l’achat en pleine propriété devient aussi moins intéressant pour de nombreux ménages. Les contrats de location longue durée, et avec option d’achat sont de plus en plus plébiscités car ils permettent de s’équiper à moindre coût. Les acheteurs sont aussi de plus en plus habitués à consommer via des abonnements, et cette tendance s’accroît.

Massivement vulgarisée avec l’arrivée des plateformes de streaming, la consommation par abonnement s’étend à beaucoup d’autres secteurs, comme l’alimentaire avec Quitoque et Le petit Ballon, ou encore la mode avec les box Outfittery. Il est donc normal que cette logique de consommation s’étende aujourd’hui au secteur de l’automobile, qui a été parmi les premiers à proposer ce genre d’offres de financement.

Plus les acheteurs s’habituent à consommer par abonnements, moins la notion de propriété leur est importante. Cela est d’autant plus vrai dans le milieu de l’automobile, où le contrat de location longue durée permet aux automobilistes d’accéder à un véhicule neuf, et renouvelable à son terme. Au-delà de ces aspects, il s’agit aussi pour les acheteurs d’alléger leurs démarches, grâce à des solutions dites clé en main.

Un autre phénomène que nous observons, et dont la digitalisation est en grande partie responsable, est l’accélération du parcours d’achat. En 2020, la durée moyenne du parcours menant à un achat de véhicule était de 6 semaines, contre 10 pour l’année 2019. Cette accélération du processus d’achat favorise le secteur de l’occasion. En effet, si l’on ajoute à cela les délais toujours plus longs des constructeurs, il est logique que les acheteurs se tournent vers un marché plus dynamique, plus proche des nouvelles habitudes de consommation. Les acteurs du marché de l’occasion tels que les courtiers automobiles sont aujourd’hui de plus en plus visibles. Ils permettent aux acheteurs de ne pas passer à côté d’une bonne affaire, et leur expertise protège contre les risques de vices cachés. La plupart d’entre eux, comme Backcar, s’occupent des démarches administratives, et proposent un accompagnement très personnalisé dans chaque projet automobile.

Acheter sa voiture en ligne est donc une réelle tendance qui se confirme, et qui devrait s’installer durablement dans les années à venir. Les tensions actuelles sur le marché du véhicule neuf (liées à la pénurie de semi-conducteurs, et au conflit en territoire ukrainien), l’augmentation du prix de ces mêmes véhicules, et la digitalisation des acteurs du secteur automobile favorisent l’achat en ligne.

Le secteur qui a le plus à gagner selon cette tendance est donc celui de l’occasion, et plus particulièrement le courtage automobile.